Les diapositives ont un grain très marqué au-delà de 200 ISO. Les tirages sur papier sont médiocres si la luminosité n'est pas répartie sur toute la surface; le contraste est grandement augmenté. Une dérive chromatique défavorable au ciel profond est le lot de toutes les diapositives SAUF la Scotch Chrome 800/3200.


FUJI
Fuji Velvia 50 ISO. Diapositive très fine de référence en photo planétaire. Elle constitue une bonne alternative "diapo" à un négatif fin. Utilisation en planétaire et lunaire.

Fuji Sensia 100 à 400 ISO. Sa dérive chromatique vers le vert l'écarte du ciel profond. Couleurs remarquablement fidèles pour la photo classique. Bons résultats sur la lune (1 seconde maximum sans dominante verte excessive), avec un contraste moins élevé que les Kodak Elite, pour un grain comparable.


Fuji Sensia 200 au télescope C8 à 1:10 (photo N.DB)

Fuji Provia 1600. Peut Ítre poussée à 4800 ISO. Dominante verte et perte des jaunes et rouges lui interdisent les nébuleuses, mais sa sensibilité permet les panoramas d'amas ouverts et la Voie Lactée. Non testée sur les galaxies.


KODAK
Kodak Elite 100 à 400 ISO. Dérive chromatique moindre que celle des Fuji Sensia. Sa sensibilité aux différentes couleurs n'offre pas d'avantages en astronomie. Noter que le contraste élevé (par l'exagération du magenta chère à Kodak) offre des images contrastées et spectaculaires en photo lunaire. La dominante intervient mÍme à 1/250e, mais ne correspond pas à la couleur de l'hydrogène ionisé des nébuleuses diffuses. Eventuellement utilisable en ciel profond.

Kodak Elite 200 au télescope C8 à 1:10 (photo N.DB)


SCOTCH
Scotch Chrome 800/3200 ISO. Son grain est particulièrement important, mais sa sensibilité au rouge et son faible écart à la réciprocité en font un support parfait pour tous les objets du ciel profond. Elle ne doit Ítre utilisée qu'avec un très bon objectif. Elle peut Ítre utilisé pour des poses longues, mais des essais ont permis d'obtenir, en seulement 3 minutes de pose sur un Celestron 8 ouvert à 1:6,3 le noyau de la galaxie d'Andromède et la nébuleuse planétaire du Battant de cloche. Elle peut bénéficier d'un traitement poussé à 3200 ISO pour des poses courtes, superflu pour des poses de plus de 5 minutes.

Noyau de la galaxie d'Andromède
Pose 3 minutes sur télescope C8 à 1:6,3, sur ScotchChrome poussé à 3200.

 up